Img 17h17 -flammes-jumelles

Quand le concept des flammes jumelles engendre l’illusion

Quand le concept des flammes jumelles engendre l’illusion

L’idée de l’existence de flammes jumelles ou âmes sœurs ressemble au mythe de Roméo et Juliette, ou encore à la quête du saint Graal. Vous ne trouvez pas ? Et si c’était une « illusion » ?…

À l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes tout de même au 3e millénaire, il est plus aisé de parler ou d’exposer sa croyance en l’Univers, la Source, Dieu, la réincarnation et j’en passe. Nous avons peut-être entendu parler des êtres éveillés ou réalisés. Nous avons certainement entendu parler du concept des flammes jumelles, ces « âmes séparées au moment de la réincarnation qui doivent se retrouver pour ne faire plus qu’Un ».

Si nous acceptons le fait que nous venons de la Source, nous sommes donc la Source. En tant que tel, nous nous incarnons et nous réincarnons pour expérimenter la matière. En quoi le fait de se réincarner nous couperait-il de la Source ? Qu’est-ce qui permet d’affirmer qu’il y a là séparation ? Quand on entend les propos des personnes dites « éveillées » (Eckhart Tolle, Mooji, Armelle Six, Quentin Disneur, etc.), elles disent toutes qu’elles sont la Source.

Hypothèses

Allons donc plus loin et prenons l’hypothèse que nous nous sommes séparés de la Source au moment où nous nous sommes incarnés. Si la séparation se fait là, elle devrait, comme l’ovule fécondé par le spermatozoïde, se multiplier d’elle-même et pas se séparer. Il n’y a donc pas de moitié perdue…

Là, j’ouvre une courte parenthèse pour préciser qu’il n’y a que l’enveloppe charnelle, le corps humain, qui ait une filiation génétique ; l’âme n’a ni parent, ni enfant, ni lien génétique.

Prenons maintenant une autre hypothèse : nous nous sommes séparés avant la réincarnation. L’autre partie de nous va se réincarner ailleurs, ou pas. Nous pensons donc qu’il manque une partie de nous. C’est très vrai, en réalité ! Mais cette partie, c’est la conscience. Il nous manque la conscience que nous sommes toujours reliés à la Source, comme le cordon ombilical qui relie l’enfant à la …matrice. À la différence près que le cordon ombilical ne se coupe jamais d’avec la Source. S’il y a eu dédoublement, c’est pour vivre deux expériences à la fois. Oui, c’est possible. Mais pas de moitié perdue…

Une âme utilisant un, deux ou plusieurs corps est toujours unifiée à la Source. Cette pensée erronée que nous sommes séparés de la Source nous plonge dans la douleur que nous entretenons d’une imaginaire perte et d’une quête insensée pour retrouver ce qui n’a jamais été perdu !

Couples parfaits

Combien de personnes se sont imaginées être une moitié devant absolument retrouver l’autre moitié pour former un couple parfait ? Combien sommes-nous à penser vivre intensément LE grand amour (quand nous pensons l’avoir trouvé) pendant un, dix ou vingt ans, et au final …se séparer ? Il y a peut-être eu reconnaissance entre ces deux personnes (et pour cause !). Il y a peut-être eu une impression d’une complétude entre les deux personnes. Mais les disputes ou les divergences d’opinion ne tardent jamais à faire surface, tout simplement parce qu’on s’est bercé d’illusions sur une hypothétique unité perdue et retrouvée.

Après un temps plus ou moins long, la plupart des couples se séparent. Tandis qu’une part infime de couples s’engagent dans une voie spirituelle qui leur permet d’évoluer ensemble. Et peut-être qu’ils évoluent, mais pas ensemble. Certaines personnes vont revenir les pieds sur terre, se désillusionner du grand amour, se plaindre de la situation en vivant dans la souffrance d’avoir perdu ou de n’avoir pas trouvé le véritable amour.

Notre mode de vie nous fait croire que ce que nous avons n’est jamais suffisant et nous pousse en quête d’une meilleure vie, un meilleur travail, une plus belle voiture, une plus belle maison, un meilleur ordinateur, un(e) meilleur(e) conjoint(e). Notre mode de vie nous fait croire qu’il ne faut pas se satisfaire de ce que l’on a, ou de ce que l’on est, et nous incite à vouloir toujours plus, toujours mieux.

Plutôt que de penser que nous sommes à l’origine de la confusion et que nous avons un travail à faire sur nous, afin de revoir nos pensées, nous préférons reporter la culpabilité de notre erreur sur l’autre et dire que c’est sa faute. Il (elle) n’est pas assez ceci, pas assez cela. Parfois, on va jusqu’à penser qu’il (elle) est dans l’erreur et que nous avons raison. C’est l’autre qui rêve, qui se trompe, qui est mauvais, … Ne sommes-nous pas clairement dans l’Ego ?

Illusion

L’illusion de la séparation nous fait croire qu’il y a quelque chose à chercher, à trouver et que, sans cela, nous ne pouvons pas être complets, pas heureux, pas unifiés ! À force de regarder vers l’extérieur, nous en oublions l’intérieur. C’est pourtant à l’intérieur que se trouve notre Conscience, c’est à l’intérieur de nous qu’existe l’Unité. Et tant que nous détournons notre attention vers l’extérieur, c’est nous-même qui accentuons cette idée de séparation.

Nous avons en nous des énergies Yin et des énergies Yang. Elles sont déséquilibrées puisqu’elles nous poussent à aller chercher chez l’autre ce que nous croyons ne pas avoir en nous. Quand nous aurons équilibré ces énergies, nous prendrons alors conscience que nous sommes complets ! Nous pourrons exprimer enfin un amour véritable, dénué d’attentes, de besoins, de pressions sur soi ou sur autrui. Nous ne serons pas des flammes jumelles qui doivent se retrouver pour se compléter en s’unifiant… nous serons des âmes complètes qui s’unifient, ou pas, pour diffuser leur Amour inconditionnel. Nous serons des âmes conscientes d’être unifiées à la Source, parfaitement équilibrées !

Je n’affirme pas que les flammes jumelles n’existent pas …mais c’est l’idée de croire que nous ne sommes pas complets tant que nous n’avons pas trouvé l’autre moitié que je remets en cause.

Il n’y a rien à rechercher tout simplement parce qu’il n’y a rien de perdu ! Tout est déjà là ! Nous sommes UN, toujours unifié à la Source. Il est juste nécessaire d’en prendre conscience…

Bri

Autodidacte depuis toujours, je n'ai eu de cesse de me passionner pour le marketing, la communication, l’informatique et le Community management. Et puis un jour j'ai compris que j'avais sauté l’étape ÊTRE.
Aujourd'hui, j'enseigne le calme intérieur et la façon d'appuyer sur le bouton pause.

X